Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Accueil

  • Les univers de Pikachaton

    Yo Salut moi c’est pikachaton mais vous pouvez m’appelais le chat (de toute façon tout le monde m’appel comme ça) Suis une fille un peut barrez et dyslexique sur les bord qui aime les Jeux vidéo et les mangas. Tellement que des fois ça déborde trop et suis obligé de m’inventé des histoire pour resté plus longtemps dans les univers qui me font rêver. Donc j’espère que ça vous plaira.

  • NieR: Rédemption 4

    (L’univers de nier appartiens a Yoko Taro. A Squar Enix et Platinium game)

    chapitre 4

    La dernière chose que je me souvenais était la chute, la morsure du froid et le noir qui m’envelopper complètement.

    Mon corps n’était que douleurs. Malgré tout je pouvais sentir que j’étais allongé sur quelque chose de plat et dure.

    Je voulais ouvrir les yeux mais même ça m’était difficile. Malgré tout je réussis au pris de gros effort et tout ce que je vis était blanc et flou.

    Je sentis la panique m’envahir et me crispa, ce qui ravivais encore plus les douleurs de mon corps.

    Soudain j’entendis des pas résonner dans ce vide et j’ai voulu relevé la tête. Le seul résultat que j’ai obtenu était un horrible mal de tête, j’avais l’impresson qu’elle allais explosé.

    Quelque chose, ou quelqu’un, rentra dans mon champ de vison au dessus de moi.

    Tout ce que j’arrivais a distingué était une silhouette flou noir et blanche.

    « qui es tu » voulais-je demandé.

    Mais seul un gémissement sortis de ma bouche.

    Malgré tout elle avais l’air d’avoir compris car je pouvez devinais un sourire.

    La silhouette leva ça main et la posa sur ma joue. Je ne sais pas pourquoi mais son contacte me calma et les douleurs s’envola.

    Elle approcha son visage du mien et tenta de parlé mais je n’arrivais pas a entendre ça voix.

    « Quoi ? » demandais-je, toujours dans un gémissement.

    Je sentis quelque chose de chaud coulée sur mon visage.

    « S’il te plait, sauve le« 

    §

    Sirona ce réveilla en sursaut.

    « Qu’est ce que c’était que ça ? » ce demanda t’elle.

    Ca ne ressemblé pas a ces rêve habituel.

    Elle se redressa et observa autour et vis qu’elle était assis dans une grotte.

    Soudain une douleurs intense se réveilla dans ça tête et en levant la main elle remarqua qu’elle était bandé.

    Un voix mécanique s’éleva et résonna contre les parois rocheuse.

    -Vous vous êtes enfin réveillé. Comment vous sentais vous ?

    Sirona tourna la tête et vis son épée posé contre la paroi de la grotte a coté d’elle.

    -Comme le lendemain ou j’ai mangé ce foutu maquereau.

    Peut de temps après son arrivé. Elle avais pêcher ce fameux poisson et en avait fait son repas. Grave erreur car l’huile de maquereau avais eu des effet inattendu avec les cellule NP qui se trouvé dans corps, ce qui fait que l’huile de ce poisson agissez exactement comme de l’alcool. Elle n’avais plus retouché a ce poisson depuis.

    Sirona reporta a nouveau son attention sur Blade.

    -Peut tu me faire un rapport ?

    -Affirmatif. Il y a maintenant trois jours Anémone vous a donné une mission de retrouvé une certaine unité de type S numéro 9. Après avoir cherché pendant plusieurs heure c’est finalement la cible qui vous a trouvé et attaqué. Et en voulant esquivé une de ces attaque vous êtes tombé de haut la falaise dans la rivière.

    -Attends deux seconde. Le coupa Sirona.

    -Tu a bien dit que ça faisait trois jours ?

    -Affirmatif. Après votre chute je déduis que vous vous êtes cogné la tête contre un rocher et que ça a provoqué un début d’hémorragie cérébrale. J’ai du activé le système d’urgent des Cellule NP pour endigué l’hémorragie. Ce qui fait qu’il a fallu trois jours pour que votre corps puisse retrouvé des fonction stable.

    -comment je suis arrivé ici ?

    -L’unité 9s vous a retrouvé et vous a mis à l’abri dans cette grotte.

    En tournant la tête de l’autre coté, elle vis une partie de ces vêtement bien plié en tat. Il y avais aussi des trace d’un feu de camp.

    -Blade. depuis combien de temps il est partie ?

    -L’unité YoRHA est venu rallumé le feu pendant deux jour. Néanmoins il ne c’est pas encore montré aujourd’hui et je ne le détecte pas dans les environs.

    Sirona garda le silence pendant quelque minute.

    Blade allez lui demandé si quelque chose n’allez pas quand la jeune fille se releva chancelante.

    -Alerte. vous ne devriez pas vous relevé.

    Sirona ne pris pas ombrage des conseil de blade et remis ces habits et pris son épée avant de se dirigé vers la sortie de la grotte.

    Votre corps est encore en train de ce remettre de votre chute. Continua l’IA qui n’en démordé pas.

    -J’ai emmené de la viande séché avec moi. Je reprendrais des force sur le chemin.

    En sortant de la grotte Sirona du ce protégé des yeux contre la luminosité. ça faisait plusieurs jours qu’elle n’avais plus vu de lumière et ces yeux devais se réadapté.

    -Question. Repris Blade dans son dos.

    Quel et votre destination ?

    -A ton avis ? J’ai une mission a terminé et le code d’honneur des Mercenaire c’est de toujours terminé une mission qu’on a accepté.

    Elle recommença a marché en remontant la rivière qui coulé près de la grotte tout en mangeant en chemin.

    Cette fois elle ne rencontra pas les machines qu’elle avait rencontré la première fois et ces pas la porta vite a ça destination.

    Elle était pas vraiment sur de le retrouvé a cet endroits et portant il était la, assis, le dos vouté devant l’épée d’ivoire.

    Elle s’approcha doucement.

    -Que me veux tu ? lui demanda t’il d’un ton morne.

    Elle s’arrêta juste dernière lui.

    -J’ai une mission a accomplir.

    9s lâcha un rire amer.

    -Laisse moi deviné. Tu es la pour m’éliminé ? demanda t’il sans se retourné.

    Elle leva un sourcil perplexe.

    -Pourquoi au diable voudrais tu que je te tue.

    L’androïde poussa un autre rire amère.

    -Joue pas à ça avec moi. tout le monde veux la peau du dernier YoRha.

    Sirona poussa un soupire. ça mission n’allait pas être aussi facile que prévu.

    -Ecoute je sais pas pour les autre mais Anémone avez vraiment l’air inquiète quand je lui est parlé de toi.

    9s sursauta en entendant le nom de la cheffe de la résistance et tourna enfin la tête.

    -Tu… Tu connais Anémone ?

    -Ouais c’est elle qui m’a dit de te ramené vivant. Je sais que ça fait qu’un mois que je suis ici et portant je la connais assez pour savoir qu’elle n’a qu’une parole, et que si je te ramène pas je risque de passé un sale quart d’heure. donc tu va venir avec moi que tu le v…

    Sirona du évité un coup d’épée.

    9s pointa son sabre noir vers Sirona

    -Foutais moi la paix !

    Sirona le regarda en silence.

    -Blade active les cellule.

    Affirmatif. déclanchement a 50…

    -30% suffira largement.

    9s resserra ça pris sur son sabre.

    -Je ne sais pas ce que tu mijote mais ne me sous estime pas.

    Puis il s’élança vers elle.

    Sirona l’esquiva sans aucun problème en faisant un pas du coté de son bras manquant et lui fis un croche patte.

    9s fus déséquilibré mais réussi a resté debout et ce lança a nouveau vers la jeune fille. Mais ça lui avais laisser assez de temps à Sirona pour prendre son épée et para le coup sans difficulté. Puis elle donna un coup de pied a l’abdomen qui fis reculé l’androïde.

    -C’est tout ce que savent faire des androïde dernier cris. Le nargua t’elle.

    9s grogna et chargea plus ardument et cette fois Sirona ploya légèrement sous le coup.

    -C’est bien mieux. Dit elle dans un sourire.

    L’affrontement dura plusieurs minute.

    Mais au bout de quinze minute.

    -Pod !

    Le Pod commença a brillez. Mais cette fois Sirona savais a quoi s’attendre et tenta d’esquivé mais fus empêché par une attaque de 9s qu’elle du paré ce qui laissa assez de temps au Pod pour tiré son laser qui toucha Sirona de plain fouet.

    9s fus soufflé par l’explosion mais en sortis plutôt indemne.

    Il se releva essoufflé et regarda la zone de l’impacte fumante.

    -enfin débarra…

    Sans crier gare, Sirona sorti brusquement de la fumé et fis tombé 9s et le cloua au sol.

    Une de ces main bloqua le seul bras de 9s et l’autre tenais son épée sous la gorge de l’androïde.

    Le combat était fini et les deux combattant était a bout de souffle et ce regardé maintenant face a face.

    C’est 9s qui repris la parole le premier.

    -Qu’est ce que tu attends pour m’achevé ? Demanda l’androïde.

    -Au risque de me répété mais pourquoi pense tu que je voudrais te tué ?

    -J’ai voulu te tué.

    Un air de surprise passa sur le visage de Sirona et elle éclata de rire avant de ce relevé.

    -Si t’avais eu vraiment l’intention de me tué tu l’aurais déjà fait depuis notre première rencontre. Puis tu ne m’aurais pas sauvé après ma chute. dit elle avant de lui tendre la main.

    9s regarda la main tendu mais décida de ce relevé tout seul.

    Sirona soupira devant l’air têtu de l’androïde.

    -Bon et maintenant ? Demanda ce dernier qui avais l’air de s’être calmé.

    -Maintenant tu va venir avec…

    Mais un bruit la coupa et les fis ce retourné tout les deux vers les les arbres.

    Le bruis se rapprocha et une bête sortis des bois.

    A première vus c’était un loup gigantesque mais ça peau était fait d’un métal bleu sombre et porté trois canon.

    (Image trouvé sur pinterest)

    -C’est quoi ça ? demanda Sirona.

    -Aucune idée je n’ai jamais vu ce genre de chose. ce qui est sur par contre c’est que ce n’es pas une machine. répondis 9s.

    La bête les remarqua enfin et poussa un rugissement et bondit vers eux.

    Les deux réussi a l’esquivé mais le loup abattit vite la patte en direction de 9s et l’envoya s’écrasé contre un arbre qui se déracina sous le choc.

    Sirona jura et ce précipita vers le loup. Mais celui ci pointa ces canon et tira plusieurs orbe de lumière. Sirona du stoppé ça course pour les évité. mais les orbe devenais de plus en plus nombreuse et elle finis par ce faire touché et fus violement propulsé plus loin.

    La bête reporta son attention vers la jeune fille a terre.

    Mais soudain un dôme sombre entoura le loup et le cloua sur place.

    La bête tourna la tête et vis 9s en train de créé un champ de gravitation avec l’aide de son POD pour l’empêché de bougé.

    -MAINTENANT ! créa t’il.

    Sirona sauta soudain et plongea vers la bête immobile.

    -Prends ça sale clébard !

    Elle abattit avec force son épée sur la bête. Mais celle ci attrapa la lame entre ces crocs et la brisa. c’est en ce moment que le dôme disparu et la bête donna un fort coups de tête a Sirona et l’envoya entre les arbre de la foret ou elle disparu.

    9s s’approcha de la bête.

    -Si on peut pas te touché je peut toujours te piraté.

    9s Pirata la bête mais fus pris au dépourvu. Normalement lors qu’il pirate il se retrouvé dans une zone blanche. La ils se retrouvé dans un endroit sombre et en plus dans son corps ce qui arrivé rarement pendant un piratage.

    -C’est quoi cette endroits ?

    Soudain la bête apparu. ces yeux rouge flamboyais dans l’obscurité.

    -Merde c ‘était pas prévu.

    Les canon de le bête commença a scintillé et 9s ce prépara a évité l’attaque. Mais a ça grande surprise ce trouva paralysé.

    -Qu’est ce qui m’arrive ?!

    La bête tira et 9s pris l’attaque de plain fouet et fus propulsé de force en dehors de l’esprit de la bête.

    Il percuta un rocher et se retrouva a terre.

    Il était en très mauvais état et plusieurs fenêtre d’erreur s’ouvrir dans ça vision.

    Il devina que l’attaque qu’il avais reçus en piratage il avais aussi du la recevoir en temps réel.

    La bête s’approcha de lui et très vite le surplomba de toute ça auteur et leva la patte pour une dernière attaque.

    Un sourire apparu sur le visage de 9s.

    -Alors ça va enfin ce finir.

    Il leva son regard au ciel.

    -Je vais enfin pouvoir te rejoindre.

    Il ferma les yeux.

    -2B…

    La bête abaissa ça patte pour l’achevé et 9s attendis la fin avec soulagement.

    Mais cette fin n’arrivera jamais.

    Quand il ouvris les yeux il vis Sirona en face de lui.

    Elle avais intercepté l’attaque et son torse était zébré de la marque de griffure et saigné abondamment. Une flaque rouge s’étendait de plus en plus a ces pieds.

    -Pourquoi ? Demanda l’androïde.

    Des larme commença a perlé au coin de ces yeux et il craqua.

    Pourquoi vous ne me laisser pas la rejoindre !!!

    -Il en est or de question !!! Hurla a son tour Sirona. Se qui fis sursauté l’androïde.

    9s regarda plus attentivement Sirona et il avais l’impression que quelque chose avais changé.

    Sirona fis un pas chancelante en avant et a la grande stupéfaction de 9s la bête recula.

    -Il en est ors de question tu m’entends ?

    Un pas en avant.

    Un pas en arrière

    Sirona leva le bras et a la surprise du loup et de 9s un sabre d’un blanc immaculé apparue dans ça main.

    -Il est ors de question que ça se finisse encore comme ça !!! Cria soudain Sirona.

    Elle se précipita vers la bête et lui enfonça le sabre dans l’œil gauche et la lame traversa complètement la tête pour ressortir à droite de la mâchoire.

    La bête s’immobilisa avant de tombé inerte.

    Le calme retomba sur la forêt.

    Sirona réussi a se retourné vers 9s.

    -Tu va bien ? lui demanda t’elle d’une voix faible.

    Perdu dans ces pensé 9s sursauta quand elle s’adressa a lui et acquiesça de la tête.

    -Ouais j’ai pas mal de dégât mais rien d’irréparable.

    Un sourire orna le visage Sirona.

    -Tant mieux…

    Puis elle tomba au sol et perdis connaissance.

  • Nier rédemption 3

    L’univers de Nier appartiens a Yoko Taro à Square Enix et a Platinium game.

    Chapitre 3

    -Qui est la ?

    Sirona sortit doucement de ça cachette les bras levé.

    -Désolé je ne voulais pas te faire peur.

    Sirona profitas pour mieux observé l’androïde de plus près.

    Ces habits était en mauvais état et elle remarqua qu’il lui manqué le bras gauche.

    L’androïde fis apparaitre un sabre noir qu’il pointa vers Sirona.

    -Doucement avec ça. Tu pourrais éborgné quelqu’un. S’exclama t’elle sur le ton de l’humour pour essayé de détendre son interlocuteur.

    -Qui est tu ? demanda l’Androïde qui était clairement sur la défensif.

    Sirona haussa légèrement les épaule.

    -Je suis juste venu pêché.

    -ça réponds pas a ma question. S’exclama l’androïde d’un ton brusque.

    -Ecoute je…

    Alerte ! la coupa Blade. D’après les donné récupéré au près de la résistance et après avoir scanné cet individu, j’en déduis que cet Androïde appartiens au groupe qu’on appelé autre fois YoRHa.

    Sirona se retourna de surprise vers son épée qu’elle porté dans le dos, l’empêchant de remarqué le sursaut de l’androïde.

    -Tu veux parlé de ce groupe d’Androïde dernier cris ? Tu en est sur ? On m’avait bien dit qu’il n’y avais pas eu de survivant.

    -Affirmatif. D’apprès les donné piraté au camps de résistance je suis sur à 90%.

    Sirona allez demandez quand avait t’il bien pus piraté les ordinateur de la résistance quand un bruit de bruissement de feuillent lui fait retourné la tête pour voir l’androïde s’enfuir.

    Sirona pesta avant de ce lancé a ça poursuite.

    Mais l’androïde se retourna sans s’arrêté pour autant.

    -Pod…!

    -Affirmatif.

    La boite volante se retourna et ce mis a briller avant de lancé un puissant rayon laser.

    Sirona ce jeta sur le coté et l’évita de justesse.

    Le laser était passé a quelque centimètre de la jeune fille et avais soulevé un panache de fumée quand il avais touché le sol.

    Quand la fumée se dissipa, l’androïde avais disparu.

    -Et merde !

    Elle ne savais pas vraiment pourquoi ça l’énervé autant mais quand elle l’avais vu de plus près, seul et tremblant de peur comme une bête acculé, ça lui avais fait remonté de mauvais souvenir.

    La voix de Blade la fis sursauté.

    Proposition. Retourné au camp de la résistance et rapporté ce qui viens de ce passé.

    -Ouais très bonne idée.

    Sirona se retourna et commença a marché sur le chemin du retour.

    Mais elle s’arrêta soudainement.

    -Un problème ? demanda l’IA

    Sirona ne répondis pas. Au lieu de ça elle tourna la tête sur tout les coté comme si elle cherché quelque chose.

    -Juste… J’ai eu l’impression d’avoir entendu des sanglot.

    -Négative. Mes capteur ne détecte aucun son de ce genre.

    Sirona garda le silence encore quelque minute.

    -Tu a raison c’était surement le vent. Allons y.

    §

    -Attends tu peux répété ?!

    -Ok mais tu peux lâché mon épaule ? Tu es en train de me la broyais.

    Sirona était rentré au camp et avais directement rapporté ce qui c’était passé à Anémone.

    La cheffe lâcha l’épaule de la jeune fille et s’assis sous le choc.

    -Donc il est toujours vivant…

    Sirona fis pivoté son épaule pour la vérifier. Elle craqua un peut et sentis une légère douleur mais rien de bien grave. Les Cellule NP pourra facilement réarrangé son épaule.

    Elle reposa son regards sur Anémone.

    -Bon tu va me dire qui c’était ?

    Pendant tout le mois Sirona avais sympathisé avec la cheffe androïde. Elle était fiable et efficace dans le commandement. En tant que soldat sur le terrain Sirona apprécier ça car si le commandement foiré c’était souvent ceux qui était sur le terrain qui payé les pots cassé.

    Anémone ne répondis pas toute suite a la question. Au lieu de ça elle en posa une elle même.

    -Dit. Est ce… Est ce qu’il y avais une autre personne avec lui ? Une grande androïde ?

    Sirona secoua négativement la tête.

    Anémone soupira.

    -Ca aurais était trop beau…

    Sirona ne releva pas mais laissa posé son regards sur anémone.

    La cheffe soupira a nouveau.

    -C’est un androïde YoRHa de type S numéro 9. Son nom est 9S. Dit… Il était comment.

    -Il était dans un sale état et il lui manqué un bras.

    Anémone grimaça en entendant ça.

    -Et mentalement ?

    Sirona réfléchit pour trouvé les mot adéquat.

    -On aurais dit un chiot apeuré qui aurais était séparé de ça mère.

    Anémone enfouis son visage dans ces mains.

    -Il… Il avait une partenaire a l’époque. mais elle…

    L’androïde stoppa.

    -Il lui est arrivé quelque chose ? la relança Sirona.

    Anémone pris une aspiration profonde.

    -Elle c’est faite tué devant ces yeux.

    C’était au tour de Sirona de grimacé.

    -On a retrouvé 9s peut de temps après mais… Ca a était une vrai descente aux enfer pour lui. Les rare fois qu’il revenais c’était quand ces dégâts lui laisser pas vraiment le choix.

    Un silence s’installa entre les deux femme. Anémone rompu le silence la première.

    -J’aurais un service a te demandais.

    Sirona leva un sourcil intrigué.

    -Est ce que tu pourrais le retrouvé et le ramené ici ?

    Sirona paru surprise.

    -Pourquoi moi ?

    -Car tu n’es ni un androïde et ni une machine. Depuis que la vérité a était divulguer sur YoRHa et l’humanité, Beaucoup leur en veux. Si il tombe sur une autre poche de la résistance, il risque d’être mal reçus. Toi tu n’a théoriquement aucune raison de lui en vouloirs.

    -Et vous ? Demanda Sirona et montrant le reste du camp.

    -On leur doit beaucoup. Sans eux ce camp serrais surement plus la. Serte certain risque d’être un peut rancunier mais rien ne lui ferra fait sous mon commandement.

    Sirona poussa un soupire vaincu.

    -Tu m’a offert le gite et les couverts. Je te dois bien ça.

    -Merci. Je te conseil d’allait te reposé.

    Après une poigné de main Sirona regagna la chambre qu’on lui avais donné.

    §

    Sang. Tout était recouvert de ce liquide rouge pourpre.

    Une forte odeur s’éleva et empesta toute la pièce.

    Au milieu gisait un corps ensanglanté.

    -Pourquoi ?…

    Elle leva ces mains, elle était recouvert du même rouge qui recouvrait la pièce.

    -Pourquoi m’a tu fait ça ?

    Ces mains tremblât.

    -Non je… Sanglota la petite fille.

    -Pourquoi est tu vivante ? continua le corps ensanglanté.

    La petite fille posa ces mains couvert de sang sur ces oreille dans une veine tentative de faire taire ces question.

    -Tait toi. supplia la petite fille.

    -POURQUOI EST TU VIVANTE ET PAS MOI ?!

    -ARRETE !!!

    §

    Sirona ce réveilla dans un cris en sursaut. ça respiration était saccadé et était recouvert de sueur. Il lui a fallu plusieurs minute pour se rappelé ou elle était. A l’abri dans la chambre de la résistance.

    La voix de Blade se fis entendre ce qui fis sursauté Sirona qui était encore a Cran.

    Bonjour Sirona. Je détecte une forte augmentation de votre rythme cardiaque. Avais vous fait un cauchemar ?

    Sirona pris le temps de respiré calmement.

    -Ouais seulement un cauchemar ne t’inquiète pas.

    Elle se leva et se prépara pour sortir.

    En êtes vous sur ?

    Elle pris son épée et ouvris la porte.

    -J’ai juste besoin de prendre un peut l’air.

    Même si le soleil ne se couché jamais, Sirona devina qu’il était tôt car le camp était plutôt calme.

    Elle passa devant le marchant d’arme qui lui envoya un signe de main, du quel Sirona répondis avant de prendre la sortie du camp et de ce dirigé vers le royaume sylvestre.

    §

    Ca devais faire au moins trois heure qu’elle tournait en rond dans cette forêt à la recherche de la moindre trace de l’androïde qu’elle avait croisé hier, et avais l’impression de tourné en rond.

    Elle avais retrouvé l’endroit ou elle l’avais croisé, mais a chaque fois elle revenait au point de départ.

    -Je commence a vraiment saturé de tout ces arbres.

    Proposition. faire une pause.

    Sirona ne ce fis pas prié et s’installa entre les racine d’un arbre.

    Elle posa ça tête contre le tronc et ferma les yeux.

    Il faisait bon aujourd’hui et un léger vent soufflé, faisant bruissé les feuille des arbre et faisait dansais les ombre qui la recouvré.

    Au bout de quelque minute elle rouvris les yeux et remarqua une silhouette qui se tenait juste devant elle.

    De surprise elle pris vite Blade dans ces main. Mais a peine Sirona cligna des yeux que la silhouette avait disparu.

    -Blade qui c’était ?

    Négative il n’y avais personne.

    Portant elle était sur qu’il y avais quelqu’un, la devant elle. Ca a était trop brève pour qu’elle puise bien voir mais ce qu’elle retenais c’est que la silhouette était habillé tout en noir et avais les cheveux blanc. A un moment Sirona l’avais même prise pour l’androïde de hier.

    La jeune fille soupira. ça servais a rien de ce tracassé et décida de reprendre les recherche. Malgré tout elle marcha sans vraiment regardais ou elle allais et finis par ce retrouvé dans un coin de la foret qu’elle ne connaissait pas.

    -Ou je suis ?

    Soudain un léger bruit capta son attention.

    -ce bruit…

    Elle en était sur. c’était les même sanglots que hier.

    Les sanglots semblé venir de partout. portant comme poussé par une force invisible Sirona pris une direction, s’enfoncent de plus en plus dans la foret.

    Soudain une éclaircis apparus entre les arbre et les pas de Sirona martelé frénétiquement le tapis de feuille qui recouvré le sol.

    Elle arriva dans une petite ouverture et le paysage lui coupas le souffle.

    Des petite cascade ruisselais jusqu’à une rivière en contre bas. Mais ce qui la surpris le plus c’est ce qu’il y avais au bord de la falaise. Il y avais un roché dans le quel était planté un sabre aussi blanc que de l’ivoire.

    Pour une raison qu’elle ignoré Sirona ne pouvais pas détourné le regard de l’arme d’un blanc immaculé et commença doucement a s’approché.

    Quand elle n’était plus qu’à quelque centimètre elle leva la main.

    Alors que ces doigt était sur le point de frôlé l’arme. la voix de Blade la sortis de ça rêverie.

    -Alerte_

    Un coup d’épée lui coupa la parole mais permis quand même à Sirona d’esquivé le coup. Malheureusement dans la précipitation son pied glissa et elle perdis l’équilibre.

    d’instinct elle s’agrippa le sabre scellé pour ce retenir, mais le sabre sortis de la pierre et tomba avec Sirona dans la rivière.

  • Nier: Rédemption 2

    Nier appartiens a Yoko Taro et à Square Enix.

    (je tiens a précisé que je suis dyslexique donc je m’excuse pour les faute. je suis actuellement en train de recherché un correcteur donc ne vous inquiété pas les chapitre sera mise a jour pour une correction)

    Chapitre 2

    Dans une forêt ou les arbre atteignez une telle auteur que leur cime donné l’impression de caresser le ciel.

    Au loin on pouvait apercevoir un grand château. Ces grandes tour surgissant des cime des arbres tel des griffes d’une créature agonisant.

    On pouvais voir également quelque créature sauvage tel des orignaux et des phacochères brouté paisiblement.

    Tout était calme et paisible dans cet océan de verdure.

    -J’en est marre !

    Le cris fait fuir les animaux des alentour.

    Sur le bord d’un pont en pierre brisé ce trouvé une jeune fille actuellement en train de pêché. Sur son visage était collé une expression renfrogné.

    Mais avant de continué revenant un petit peut en arrière.

    « Un mois auparavant« 

    Sirona leva doucement les bras pour évité que ceux qui l’encerclé paniqua et vois dans son geste comme une excuse pour lui tiré dessus.

    -Heu blade ? Tu m’avais pas dit qu’il n’y avais pas de vie biologique en dehors des animaux ? demanda t’elle a ça IA d’une vois peut assuré.

    -Affirmative. Ceci ne son pas des vies Biologique mais des androïde.

    « Manqué plus que ça » pensa la jeune fille.

    Elle examina la scène plus attentivement.

    Elle était encerclé d’une dizaine d’androïde.

    -Blade ? chuchota Sirona. Combien de temps il te faut pour activé le dispositive à 50% de son efficacité ?

    -Enverrons 10 seconde.

    Une femme s’approcha, l’arme toujours levé.

    Elle porté un pantalon marron et un haut blanc en dessous d’une cape a capuche verte qui caché un peut ça tête.

    Elle commença a parlé mais c’était incompréhensible pour Sirona.

    – Merde. Jura t’elle.

    Si la communication était impossible a cause de la barrière de la langue c’était mal barré.

    La femme androïde répéta ça phrase sur un ton plus ténu.

    -Merde Blade !

    -affirmative. Déclanchement des cellule NP à 50% de leur efficacité.

    Sirona sentis c’est muscle se contracté et quelque chose de froids commença a coulé dans ces veine.

    Sirona commença a sourire et reconnaissant les effet.

    -Parfait.

    Elle fis un pat vers l’androïdes et sans lui laissé le temps de comprendre quoique ce sois Sirona était en face d’elle.

    Les nanoparticule pouvais aussi augmenté les limite du corps et permettais d’avoir une force ou une vitesse bien au delà qu’un corps normal pouvais atteindre.

    Sirona pris son épée et trancha l’arme de son adversaire en deux, avant de ce faufilé dans son dos pour la bloqué et de glissé son sabre sous ça gorge.

    -Bon maintenant tout le monde ce calme ! Sinon je lui coupe la tête !

    Même si ils ne pouvaient surement pas comprendre ce qu’elle disait, ces geste et le ton qu’elle avais mis dans ça voix était facilement compréhensible pour n’importe qui.

    -Blade. Les androïdes son t’il équipé avec des puce ?

    Blade scanna l’androïde.

    Affirmatif.

    -peut tu synchronisé ma puce cérébrale avec la leur pour qu’on puise ce comprendre mutuellement ?

    -Affirmatif. début de la synchronisation.

    En plus des nanoparticule, son peuple avais aussi développé les puce cérébrale qui était directement injecté dans leur cerveau. cela décuplé les fonction cérébrale, aidé au fonctionnement des cellule NP et dans certain cas à communiqué.

    Quelque minute passa avant que la voix de blade resonna a nouveau.

    -Synchronisation terminé. Vous pouvais maintenant communiqué avec les androïde.

    Sirona se racla la gorge.

    -Bon on peux discuté maintenant.

    -Qui est tu et qu’est ce que tu nous veux ?! s’exclama un des androïde.

    -Je vous veux aucun mal. je suis juste ici pour exploré les environs. Lui répondis Sirona.

    Un autre des androïdes poussa un petit ricanement.

    -Tu dit ça ça alors que tu tiens actuellement notre cheffe avec un couteau sous la gorge.

    -Hey ! je vous rappel que c’est vous qui avez commencé a me braqué avec vos arme. S’exclama la jeune fille.

    Les deux camps resté campé sur leur position.

    Soudain une voix s’éleva.

    -Bon ça suffis !

    Soudain Sirona se sentis se faire soulevé. L’androïde qu’elle avais pris en otage lui avais attrapez le bras et avant qu’elle s’en rend compte l’avais fait bosculé par dessus son épaule.

    Le dos de Sirona percuta brutalement le sol. Elle cracha du sang sou l’impacte et lâcha son épée sous le choc. Si les cellule NP avais pas était activé a ce moment là elle aurais subis de grave dégât. Elle toussa pour tenté de reprendre ça respiration.

    -relevé la et emmenons la au camp pour l’interrogé.

    -Mais Anémone est ce pas trop risqué ? demanda un des androïde.

    Anémone qui était sans aucun doute la cheffe de ces Androïde posa son regards vers son camarade.

    -Quand elle me bloqué j’ai réalisé qu’elle n’était pas un Androïde, ni une machine. S’exclama Anémone.

    -Que veux tu dire par la ? Demanda un autre.

    Anémone regarda a nouveau Sirona au sol qui luté pour reprendre ça respiration.

    -C’est une humaine.

    §

    Quelque minute de marche permis a Sirona de reprendre une respiration normal. Juste a temps car il en fallait pas plus pour atteindre le camp la ou on l’avais menotté sur une chaise ou il y avais toujours un qui la pointa avec une arme.

    Un des Androïdes s’approcha d’elle et Sirona reconnu Anémone.

    -Bon tu va m’expliqué ce que tu fais la ? Questionna Anémone

    -Je vous l’ai dit. Je suis la juste pour exploré. Répondis Sirona.

    -C’est pas ce que je voulais dire. Comment un humain peut il encore être en vie ?

    Sirona était perdu.

    -Comment ça ?

    -Les humain se son éteins depuis des millier d’année. Donc comment tu peux être la devant nous ?

    Le silence tomba alors que Sirona essayé de mettre de l’ordre dans ces idée pour trouvé une réponse a donné.

    Au bout quelque minute Sirona ouvris la bouche.

    -Ecouté je connais pas l’histoire de cette planète et je sais pas qui son les humains dont vous parlé, même si je devine que je leur ressemble, mais je suis pas humain, en tout cas pas de cette terre. Je suis une Gaienne du peuple de Gaia.

    Un autre silence s’installa, cette fois c’était au Androïdes de digéré ce qu’ils venaient d’apprendre.

    -Tu veux dire… Commença un Androïdes.

    -Que tu viens d’une autre planète ?

    Sirona hocha la tête en signe d’approbation.

    Soudain on entendis un grands fracas.

    -Merde !

    -quand va tu te décidé a remplacé ta jambe ?

    -Jamais. c’est tout ce qui reste de mon corps d’origine.

    Sirona regarda derrière anémone et vis deux androïde dont un était au sol. En se relevant Sirona remarqua que l’androïde avais une jambe qui fonctionné mal.

    -Votre ami a un problème ? demanda t’elle.

    C’est Anémone qui lui répondis.

    -Il a juste une jambe défectueuse.

    -Pourquoi il ne la change pas ? demanda Sirona.

    -Car c’est la dernière partie qui lui reste de son corps d’origine. Mais pourquoi tu me demande ça ?

    Sirona commença a réfléchir.

    -Si vous voulez je pourrais la lui réparé.

    -Pourquoi tu ferais ça ?

    Sirona leva les épaule.

    -Suis assez doué en mécanique et tout ce qui touche au bricolage. De plus si ça peut vous prouvé ma bonne fois et que je suis pas un danger pour vous.

    Anémone parus réfléchir puis après quelque seconde.

    -Ok mais au moindre geste de travers on t’abat sur le champ.

    Anémone détacha les menotte et emmena Sirona près de l’androïde à la jambe folle. Elle lui expliqua La situations et un androïde donna une boite a outil a Sirona.

    La jeune fille commença à inspecté la jambe.

    Au bout de quelque minute elle ne trouva toujours pas ce qui faisait défaut.

    -Pffff on si attendais. Comment cette étrangère pourrais nous réparé ? râla un des androïde qui surveillé le tout avec une arme à la main.

    Sirona ne releva pas la raillerie et continua a réfléchir ce qui pouvez posais problème.

    -dit est ce que je peux jeté un œil à ta colonne vertébrale.

    L’androïde lui fait signe de la tête.

    La colonne vertébrale était le pilier de tout corps. Donc si il y avais un problème moteur il y avait de forte chance que ça venais de la colonne.

    Elle l’ouvris donc le dos et après quelque minute, trouva enfin ou était le problème. Il lui a fallut que quelque minute avant quel referme le dos satisfait.

    -Voila. essaye de te remettre debout.

    L’androïde se leva et testa ça jambe qui marché a nouveau comme neuve.

    -Elle remarche ! Elle remarche vraiment ! S’exclama joyeusement l’Androïde qui se jeta sur Sirona pour une forte étreinte.

    -Mer… Merci mais est…Est ce que tu peut me… Me lâché ? tu m’étouffe… Et ma propre colonne est sur le point de ce bri…Brisé. S’expliqua difficilement Sirona sous la force de l’androïde.

    L’androïde s’exécuta tout en s’excusent. Puis Anémone se rapprocha. Cette fois si elle avais l’arme baissé.

    -Bravo et merci de l’avoir aidé. Elle tendis ça main. Je suis Anémone cheffe de la résistance. Même si pour avoué on a plus rien contre qui résisté dorénavant.

    Sirona pris la main d’Anémone.

    -Moi c’es Sirona. simple voyageuse de l’espace, se présenta t’elle en gardant sous silence ça véritable mission.

    -Et désolé de t’avoir mis le couteau sous la gorge.

    Anémone éclata de rire et envoya une forte accolade qui fis presque tombé Sirona.

    -Ne t’en fait pas. c’est nous qui avons commencé. Puis elle pointa une porte au font du camp. Si ta besoin de te reposé cette pièce est a toi.

    Puis Sirona vis un voile de tristesse passé dans les yeux d’Anémone.

    -Les anciens propriétaire n’on aurons plus besoins…

    Sirona sentis que c’était pas le moment de posé des questions et ce dirigea vers la pièce. Il y avais pas grand chose a l’intérieur. Quelque étagère, des carton qui trainé et deux lit.

    Sirona ce dirigea vers le lit le plus proche et surement a cause de tout ce qui c’était passé et la pression qui retombé, plongea dans un profond sommeil.

    « Retour au présent »

    Cela faisait un mois que Sirona vivais au camps de la résistance et avais appris un peut plus sur l’histoire de cette planète. De la guerre qui a perduré pendant des millénaire entre Machine et Androïde. Ces dernier qui combattez pour une pseudo gloire a leur humanité qui avais disparu depuis bien avant que la guerre ne commence. Elle avais aussi appris pour la base lunaire et un groupe d’Androïde dernière génération qui s’appelé les YoRha et qui avais péri jusqu’au dernier a cause d’un virus.

    Sirona ce gratta la tête. Toute ces histoire était trop compliqué pour elle. Elle était pas un Mercenaire très réfléchis et elle était plus du genre a foncé dans le tas.

    Soudain ça ligne se mis une nouvelle fois à bougé.

    -Yes cette fois c’est la bonne !

    Elle tira sur ça ligne et sortis… Un autre poisson mécanique.

    -Dite moi que c’est une plaisanterie ! S’exclama Sirona au bord de la crise de nerf. A coté d’elle ce trouvé un tas de poisson machine pêché plus tôt.

    -Négative. S’éleva la voix de Blade qui servais actuellement de canne a pêche. Mais selon mes information que j’ai obtenu sur cette région on n’y trouve généralement que de la vies aquatique organique !

    -Tu veux dire que j’ai tellement la poisse que j’arrive a pêché des poisson machine qui devrais pas être la ?

    Affirmatif !

    S’en était trop pour Sirona.

    -D’abords j’atterris sur une planète en ruine. Puis je me fait presque tiré dessus pour ensuite me faire capturé et menotté. Puis en allant à la forêt je me fait attaqué par des machine qui se crois au temps du moyen âge. Et maintenant j’attrape que des poisson qui me servira a rien !

    Elle tourna le dos à la rivière.

    -J’en est vraiment marre de ce monde complètement timbré ! cria t’elle avant de balançais de toute ces forces son dernier poisson pêché.

    -Information. Jeté le poisson de frustration et non productive.

    -Peut être mais ça fait un bien fout.

    Puis elle se retourna vers le tas de poisson mécanique.

    -Bon au moins je pourrais toujours les revendre.

    Soudain elle entendis un drôle de bruit.

    -C’était quoi ça ?

    Elle attendis quelque seconde. Puis elle entendis un râle.

    -Arg il viens d’où ce poisson ?

    -Tien on dirais qu’il y a pas que moi dans la forêt. s’exclama Sirona.

    -Alerte je préconise une très grande prudence.

    Sirona pris Blade et ce dirigea vers la source de la voix.

    Elle pouvais devinez qu’elle s’approché car quand la voix s’éleva a nouveau elle pouvait l’entendre plus clairement.

    -Depuis quand il pleut des poisson sur cette foutu planète ?

    Un autre voix ce fis entendre.

    -Négative. Il est strictement impossible que des poisson Pleuvent du ciel.

    La deuxième voix était mécanique comme celle de Blade. Même si elle était féminine.

    Sirona ce cacha derrière un arbre et observa.

    En contre bas elle vit ce qu’elle devina être un Androïde. Il était habillé tout en noir et une capuche lui caché le visage même si elle pus voir quelque mèche blanche dépassé. A coté elle vis une boite noir volante avec deux bras articulé.

    Sirona voulais mieux observais mais elle marcha accidentellement sur une branche qui craqua sous son pieds.

    Il en fallu pas plus pour que les deux individu ce retourne.

    -Qui est la ? s’exclama L’androïde.

    Sirona jura dans ça tête. Elle c’était faite repéré.

  • Nier: rédemption

    Crédit: l’univers ne m’appartient pas et appartient à Yoko Taro et à Square Enix.

    Chapitre 1

    En l’an 12 000, à 385 000 kilomètres audessus de l’exosphère terrestre, un petit
    vaisseau restait stationné en orbite. A son bord, une jeune pilote observait une planète luisant
    devant ces yeux étonnés et curieux à la fois.
    Qu’allait-elle découvrir en l’explorant ?
    Cela faisait des années qu’elle voyageait pour les forces de Gaïa. Leur terre natale
    étant devenu invivable à cause des guerres et de la surpopulation, épuisant leurs ressources
    naturelles, cela faisait des milliaires que le peuple de Gaïa arpentait l’espace en quête d’une
    nouvelle planète vivable et pouvant disposer de suffisamment de ressources pour espérer un
    nouveau départ.
    — Vous avez bien compris votre mission ? Le but des mercenaires est de trouver d’autres
    planètes habitables où le peuple de Gaîa pourrait s’installer et vivre en paix. Nous comptons
    sur vous.
    — Ouais, ouais…
    L’écran disparu. La jeune fille soupira.
    — Bon, quand faut y aller…, pouffa-t-elle encore.
    Elle poussa la manette actionnant les réacteurs qui secouèrent brièvement l’engin avant de
    cracher leurs flammes ardentes. Le petit vaisseau recommença ainsi sa course vers l’astre qui
    la jeune pilote avait pris pour cible.

    *

    En arrivant près de la surface, elle vit des ruines d’ancienne civilisation. Mais vue
    l’état des structures, ainsi que l’abondance anormalement élevée des végétaux à la taille
    démesurée, elle devina facilement que les maitres des lieux avaient disparu depuis un moment
    déjà.
    — Blade, as-tu des infos sur cette planète ?
    Une voix mécanique et claire à la fois lui répondit en sortant du tableau de bord du vaisseau
    qui poursuivait lentement le survol du site choisi pour cette nouvelle mission d’exploration.
    — Négatif.
    — Le contraire m’aurait étonné, marmonna la jeune fille dépitée d’avoir à se coltiner un
    tel incompétent comme partenaire de terrain.
    Alors qu’elle allait le rayer ouvertement, celui-ci reprit spontanément :
    — Néanmoins, à part de la vie sauvage telle que des animaux ou des végétaux, je ne
    détecte
    rien d’autre.
    La pilote acquiesça.
    — Bon trouve nous un point d’atterrissage pour qu’on puisse enfin explorer ce cailloux.
    — Affirmatif
    Le vaisseau se dirigea vers un petit canyon pour y amorcer sa descente et se poser en sécurité.

    *

    De l’eau ruisselait au fond du ravin. Cela n’avait pas d’impact sur la stabilité de
    l’appareil volant donc c’était l’endroit parfait pour les cacher des regards indiscrets. Ici, il ne
    craignait rien.
    Une fois atterrie, la jeune fille se débarrassa de son casque de vol en l’enlevant. Une
    cascade de cheveux noir comme la nuit tomba sur ses épaules. D’un mouvement de la tête,
    elle remit de l’ordre dans sa belle chevelure. Puis, son regard bleu comme le ciel se posa sur
    l’extérieur, contemplant tout ce qui l’entourait. Son regard bleuté vit des tas de carcasses de
    robots entassés au fond de ce trou à rat.
    — En tout cas, les anciens habitants n’étaient pas des pro du recyclage.
    La vois mécanique se fit encore entendre.
    — Affirmatif.
    La jeune pilote prit encore quelques secondes pour admirer ce paysage d’un autre genre.
    — Question, fit son module d’assistance pour briser le silence dans lequel elle allait se
    murer encore une fois. Allez-vous commencer l’exploration ?
    — Ouais, ouais t’inquiète…
    — Pour un temps optimal une seule confirmation suffi.
    — Lâche-moi la grappe, tu veux.
    La jeune fille roula des yeux et ouvrit le cockpit pour sauter au sol.
    Elle s’équipa de sa ceinture d’exploration. Elle attacha la première partie autour de la
    taille. Puis, elle passa la seconde partie au-dessus de son épaule droite et l’attacha sur l’avant
    de son torse. D’un mouvement plus lent, elle se pencha sur cockpit et prit son arme de
    combat.
    C’était un sabre dons la lame luisait d’un rouge flamboyant. Naturellement, elle le
    plaça dans son dos. Le dispositive de la ceinture s’activa et magnétisa le sabre dans le dos. En
    somme, elle ne le portait pas vraiment, il lévitait derrière elle, suivant chacun de ses
    mouvements et lui répondant au doigt et à l’œil lors de combat.
    — Tu es prêt, Blade ?
    Un bip se fit entendre dans son dos. Cette fois, la voie mécanique sortit de l’épée. Par
    transfère internet, il était possible que le Pod de combat puisse avoir plusieurs formes
    corporelles. L’intégralité des équipements des Androïdes communiquait en permanence,
    s’adaptant parfaitement à chaque type de situation.
    — Affirmative. Unité Blade est prête a assisté l’Unité Sirona dans son exploration.
    Les Mercenaires et les IA devaient travailler en équipe, toujours plus efficace à chaque
    mission affectées. Les Mercenaires endossaient le rôle des combats tandis que les IA se
    matérialisaient en arme parfaite pour répondre à leurs besoins. Avec un tel duo, la défaite
    n’était pas une issue à envisager.
    Sirona commença à escalader les parois du ravin. Ce n’était pas facile car elles étaient
    mouillées à cause des cascades qui tombaient en abondance à cet endroit. De plus, sentier
    serpentait à travers d’imposants rochers, le rendant étroit et peu praticable.
    — Avertissement. Je préconise une très grande prudence.
    — Roh, c’est bon je sais quand même mettre un pied devant l’autre.
    — Négative. L’unité Sirona a tendance, en dehors des combats, à faire de nombreuse
    chu-
    tes pouvant être très dangereuses.
    Sirona s’arrêta sous le choc. Du coin de l’œil, elle regarda l’épée.
    — Je suis sensée comprendre quoi ?
    — Que vous avez deux pieds gauches.

    Sirona poussa un long soupire.
    La dernière mise à jour des IA avait permis de leur donner un genre de caractère leur
    offrant en prime une sorte de répartie qui avait tendance à taper sur les nerfs. Certes, c’était
    encore loin du niveau des humains mais assez proche pour comprendre l’humour et le
    sarcasme. Sirona repensa au nombre de fois où elle avait failli balancer Blade dans le feu ou
    lui retirer sa puce d’activation.
    Boite de conserve à la con !
    Sirona reprit son ascension. Après plusieurs glissades, évitant plusieurs fois une chute
    mortel, elle reconnaissait à contre cœur que Blade avait eu raison de l’inciter à la plus grande
    prudence.
    Après trente minutes d’escalade ardue, elle arriva enfin au sommet. La jeune fille
    s’appuya sur ses jambes, se hissant sur un rocher pour reprendre son souffle
    — Enfin arrivée !
    — Avertissement. L’unité Sirona manque exercice.
    Sirona se redressa, ignorant copieusement l’IA et inspecta les alentour. Du côté où elle
    se trouvait, se dressait une grande structure aussi mal en point que les ruine qu’elle avait vues
    en arrivant.
    Elle venait d’arriver ici-bas. Elle ne connaissait encore rien sur ce monde. Il était plus prudent
    d’éviter les endroits clôt ou fermés. Elle se retourna donc de l’autre côté du ravin où les ruine
    d’une ancienne ville s’étendaient à perte de vue. Glissées ça-et-là entre l’immense végétation,
    elles proposaient un parfait terrain d’exploration pour commencer les recherches.
    De l’autre côté, un vieux pont suspendu permettait de rejoindre les deux extrémités du
    ravin. Malgré son aspect vieillissant et décrépi, cela restait la seule option viable pour
    rejoindre les ruines. Sirona se dirigea donc vers lui.
    Il ne lui fallut que peu de temps pour l’atteindre. Cependant, à peine avait-elle fait un
    pas pour s’en approcher plus qu’elle sentit quelque chose sous ces pieds. Ces étranges
    secousses l’obligèrent à baisser le regard vers le sol. Ce qu’elle vit lui glaça le sang et la fit
    reculé d’un bon très agile, manquant de tombé dans le ravin.
    — Oh, mon dieu c’est… ?!
    Sur le sol gisait un cadavre.
    – Affirmatif mais ceci n’est pas un corps Biologique. Suggestion, ce corps
    appartenait

    à sans doute à ce que l’on pourrait qualifier d’Androïde.
    Sirona souffla de soulagement et s’approcha du corps qui était en très mauvais état. Le temps
    et les charognards avaient mis à jour certains de ses circuits imprimés encore graisillant
    d’électricité.
    — Blade, peux-tu déterminer la cause de la mort ?
    Le corps était trop endommagé pour le voir du premier coup d’œil.
    — Question, que pourrait apporter un tel détail ? demanda l’IA.
    — Réfléchis de minute, tas de con, pesta-t-elle agacée par son compagnon. Si la chose
    qui
    l’a tué existe toujours ça pourrait compromettre l’expédition. Je ne veux pas risquer mes
    fesses en combattant une Machine plus grosse que moi.
    Elle n’eut aucune réponse mais un petit vrombissement prouvant que Blade était bien en train
    de rechercher des éléments de réponses pouvant apporter plus d’informations.
    — Suggestion : cette Android est surement mort d’une blessure à l’abdomen provoquée
    par une arme blanche.
    — Ça ne nous avance pas plus dans notre merdier.

    Sirona se pencha sur le corps.
    — J’espère au moins que tu n’as pas trop souffert, souffla-t-elle.
    — Suggestion : l’unité Sirona devrait continuer son chemin.
    Pour l’empathie, il y a encore des progrès à faire.
    Sirona se redressa et traversa enfin le pont.
    Devant elle s’étendais les ruine d’une ancienne ville. Comme aperçu plus tôt en atterrissant, il
    n’y avait que des ruines. A part quelque cerfs et sangliers d’un taille colossalle, il y avait
    aucune autre vie d’autre nature que ce soit.
    *

    Au bout d’une demi-journée, elle commençait à désespérer de découvrir quoique se
    soit. Au moment où cela lui effleurait l’esprit, elle finit par faire une incroyable découverte
    qui la cloua sur place.
    — Regarde-moi la taille de ce machin !
    Devant elle s’étendait de toute sa hauteur un robot géant qui dépassait l’ensemble des
    immeubles en ruine se trouvant dans les environs. Même son vaisseau était à peine plus gros
    que la tête de la machine.
    — Blade, tu peux pirater cette machine et obtenir des informations à son sujet ?
    L’épée émit un vrombissement.
    — Négatif. Cette unité ne peut obtenir aucune information.
    — Je me demande vraiment à quoi tu sers !
    — Cette unité est une IA assistance pour aider l’unité Sirona dans ces explorations. Sans
    cette unité, Sirona serrait mort 47 fois depuis son assignation.
    Sirona se retint de balancer son épée et l’IA qui va avec. Démangée par cette irrépressible
    envie, elle continua son chemin. Au fond d’elle, elle promit de se débarrasser de Blade une
    fois l’exploration finie. Si l’IA était aussi utile qu’un pansement sur une jambe de bois, elle
    devait bien admettre que son épée était bien plus importante que lui.
    Sirona passa devant un grand cratère et arriva devant des petits ruisseaux alimentés
    par de petite cascade. Elle décida faire une pause et de se désaltérer. Cela faisait un bon
    moment qu’elle marchait maintenant. La jeune femme releva les yeux vers le ciel. Malgré tout
    ce temps à vadrouiller, le soleil n’avait pas l’air de bouger au-dessus de sa tête.
    — Blade, quand est-ce que tombe la nuit sur cette planète ?
    — Calcule en court… La rotation de cette planète est ainsi faite qu’elle montre toujours
    la même face à son étoile. Ici, il fait le soleil brille en permanence.
    Surprise, Sirona manqua de se noyer en avalant une goulée d’eau.
    — Est-ce que ça veut dire que de l’autre côté de la planète il fait toujours nuit?
    — Affirmatif.
    Le silence tomba alors que Sirona réfléchissait à toute vapeur.
    Si le cycle jour/nuit était détraqué au point de supprimer l’un d’eux pour la moitié du
    globe, est ce que cela ne poserait pas un problème pour son peuple s’il voulait coloniser cette
    planète ?
    Elle se retourna vers Blade qu’elle avait planté dans le sol pour boire.
    — Dis…
    — Affirmatif, commença l’IA comme si elle avait lu la question dans l’esprit de son par-
    tenaire. Le peuple de Gaia est capable de s’adapté à ces condition grâce à la technologie des
    cellule NP.
    En y repensant, c’est vrai qu’elle ne se sentait pas plus fatiguée que ça après cette
    longue marche. Les cellules NP, ou Nanoparticules, que le peuple de Gaïa avait développées

    et éjectées dans le corps des mercenaires, s’avéraient très utiles lors des explorations. Cela
    rendait leur corps bien plus résistant, aussi bien contre le climat que contre les maladies. De
    plus, cela donnait à leur corps la capacité de guérir des blessures bien plus vite que la
    normale et permettait même, des fois, de survivre à des blessure pouvant être mortelles.
    Sirona se releva et s’étira, faisant craquer ces os de son dos. Cette planète avait l’air
    bien pour le moment. Tout laissait espérer qu’une colonisation pouvait être possible ici.
    Elle se retourna vers son épée.
    — Bon, retournant au vaisseau pour un premier rapport. Après, nous irons explorer un
    peu
    plus lo…
    Mais elle n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’elle entendit un grand nombre de pas se
    précipiter vers elle. Avant qu’elle puise réagir, elle fut entourée par des soldats, tous l’arme
    pointée dans sa direction.